Archives par mot-clé : Infos

SuperTuxKart

Vous le savez, je suis un passionné de Mario Kart, mais le vrai, le seul, l’unique, celui de la Super Nintendo.

Et je viens de retrouver ces bonnes sensations en testant la nouvelle version de SuperTuxKart qui est bien connu des fans de logiciels libres. Ce jeu de course en 3D propose une grande variété de personnages et de véhicules ainsi que des circuits bien barrés et un gameplay qui vous plaira si vous aimez Super Mario Kart. Il y a bien sûr possibilité de jouer en solo ou en réseau, mais également en suivant un mode « Histoire », dans lequel vous devrez affronter le méchant Nolok.

Cette nouvelle version estampillée 1.2 apporte quelques nouveautés comme un meilleur support du gamepad en utilisant SDL2, des nouveaux paramètres pour la config de la caméra du jeu, un nouveau thème « Cartoon », de nouveaux karts, le support IPv6 pour les serveurs LAN, mais également l’ajout de tous les circuits dans le portage Android, ou encore le support d’Haiku….etc.,etc. Les détails sont ici.

Le jeu est évidemment open source et gratuit et vous pouvez le télécharger ici pour Linux, macOS, Windows ou encore pour les smartphones Android.

Sticky Password – Le gestionnaire de mots de passe qui sauve les lamantins

Disponible sous macOS, Windows, iOS et Android, Sticky Password est un gestionnaire de mot de passe freeware (avec option premium) qui permet de stocker l’ensemble de vos mots de passe et logins.

L’application propose différentes sections pour permettre de faire la distinction entre le stockage des comptes web, des comptes d’applications, des signets, des mémos ou encore des identités.

Sticky Password possède un générateur de mots de passe malheureusement, il n’est pas possible de customiser cette génération. Dommage.

Dans chacune de vos identités, vous pouvez stocker un paquet de trucs, de votre numéro de CB, en passant par votre compte ICQ ^^ ou votre numéro de passeport comme avec Encryptr de SpiderOak.

Les extensions navigateur

Sticky Password fonctionne de concert avec des extensions pour navigateur permettant de remplir automatiquement les champs d’authentification des pages (auto login), mais également les autres types de contenus comme votre adresse postale, vos numéros de téléphone, votre numéro de CB…etc. Super pratique pour éviter de sortir sa Visa du portefeuille à chaque fois qu’on veut acheter une connerie en ligne.

Les navigateurs supportés sont :

  • Google Chrome
  • Mozilla Firefox
  • Microsoft Edge (Chromium)
  • Internet Explorer
  • Opera (32 bits)
  • Chromium
  • Seamonkey (32 bits)
  • Yandex (32 bits)
  • Comodo Dragon (32 bits)
  • Pale Moon (32 bits)

Le chiffrement

Sticky Password a été mis au point par Lamantine Software qui est partenaire de ESET, mais également l’équipe derrière l’antivirus AVG. Le chiffrement utilisé utilise PBKDF2 pour fournir une protection solide en AES-256 bits. Il est possible d’avoir de l’authentification double facteur.

De plus, Sticky Password supporte la techno SGX d’Intel (Software Guard Extensions) qui permet de stocker les informations sensibles dans une section chiffrée prévue à cet effet dans le CPU.

Le partage des identifiants

Avec Sticky Password, vous pouvez partager de manière sécurisée vos mots de passe, notes et autres informations confidentielles à des tiers de confiance pour par exemple mutualiser des comptes web. Notez que cette fonctionnalité est dispo uniquement pour ceux qui prennent un abonnement premium.

Et la synchro ?

Alors ça, c’est payant. Que ce soit la synchronisation locale via le Wifi ou via les serveurs de Sticky Password, cette option est réservée aux abonnés premium qui devront s’acquitter d’une dîme de 27 $ par an. Si vous ne voulez pas payer, il faudra vous contenter d’une sauvegarde via un export / import au travers du logiciel.

En version portable

Sticky Password est également capable de fonctionner en version portable uniquement sous Windows. Cela veut dire que vous pouvez le trimballer sur un disque dur ou une clé USB et l’utiliser sur n’importe quel PC Windows pour accéder à vos mots de passe.

Sauver les lamantins

Enfin, la meilleure fonctionnalité premium de Sticky Password, c’est qu’à chaque licence achetée, une partie de l’argent est reversé à l’association « Save the Manatee Club » qui s’engage pour la préservation des lamantins. Si vous ne connaissez pas les lamantins, c’est mal. Le lamantin est un mammifère marin qui fait surface toutes les 3 à 5 minutes environ, mais qui est capable de retenir sa respiration une vingtaine de minutes. Il vit environ 50 à 60 ans dans à l’état naturel, mais à cause de l’Humain, son espérance de vie est réduite en moyenne entre 8 et 13 ans. Triste.


A la recherche d’un job dans le numérique et envie de changer de région et de vie ?

Est-ce que je fais vraiment le boulot que j’aime ? Ma qualité de vie dans cette grosse ville bruyante, polluée, chère … est-elle vraiment la meilleure ? Est-ce que ce village de campagne est le lieu le plus propice pour préparer mes enfants au futur ? Nous sommes nombreux à nous être posé ce genre de questions à un moment ou un autre, moi le premier.

Et bien si vous êtes dans cette situation, que vous avez envie de changer d’air sans pour autant changer de travail, Laou vous accompagne dans toutes les étapes de ce nouveau voyage, pour que vous ayez l’esprit serein jusqu’au moment d’envoyer votre premier mail pro 😉

Découvrir leur service et lancez-vous


Comment réparer Windows Update quand ça ne fonctionne pas ?

Si vous êtes sous Windows 7, Vista, et 10 et que vous rencontrez des problèmes pour installer les mises à jour proposées par Microsoft via Windows Update, il est possible que cela soit provoqué par un mauvais setup de votre ordinateur, avec des bibliothèques systèmes mal associées.

Histoire de régler le problème, voici un utilitaire développé par Ramesh Kumar pour le compte de The Windows Club, qui réenregistre 114 fichiers de type DLL, OCX et AX nécessaires au bon fonctionnement de Windows

Cet utilitaire nommé Fix WU devra être lancé en Administrateur et nécessitera le framework .NET pour fonctionner. Une fois lancé, cliquez sur le bouton « Fix Windows Update » et laissez faire la magie jusqu’à ce que vous aperceviez la boite de dialogue disant « The process completed successfully ».

Ensuite, vous pouvez essayer à nouveau de lancer Windows Update et voir si ça fonctionne.

Bonne chance !

httpie – Un client HTTP en ligne de commande absolument génial !

Si vous êtes familier avec la ligne de commande, vous connaissez tous Curl et wget. D’ailleurs, parfois les gens ont du mal à choisir entre les 2.

Réjouissez-vous, car je vais simplifier votre choix en vous proposant d’opter pour une nouvelle alternative : HTTPie

HTTPie est un client HTTP en ligne de commande qui se veut simple et intuitif et qui permet de faire tout un tas de choses comme du debug, interagir avec des serveurs http (pour automatiser des actions par exemple), interroger des API…etc.

Fonctionnant sous Windows, Linux et macOS, HTTPie support nativement le JSOM, est capable d’uploader des formulaires et des fichiers, crache des réponses formatées et en couleurs, sait gérer des connexions HTTPS, via proxy ou authentifiées et peut même télécharger des trucs un peu comme wget.

Comble du luxe, il est aussi possible d’ajouter vos propres extensions à HTTPie.

Alors comment ça fonctionne ? Déjà pour l’installer, voici comment faire :

Sous Mac avec Homebrew

brew install httpie

Sous Windows avec pip

pip install --upgrade pip setuptools 
pip install --upgrade httpie

Sous Linux (Ubuntu / Debian)

apt-get install httpie

Pour vérifier que ça fonctionne, on va tester avec mon site.

Ouvrez un terminal et entrez la commande

http korben.info

Vous devriez avoir une réponse de ce type :

Ensuite, voici quelques exemples que j’ai repris de la doc :

Requête HTTP personnalisée, avec un entête HTTP personnalisée et des données JSON passées en entrée :

http PUT example.org X-API-Token:123 name=John

Soumission d’un formulaire :

http -f POST example.org hello=World

Pour visualiser la demande qui est envoyée :

http -v example.org

Utiliser l’API Github pour poster un commentaire concernant un problème d’authentification :

http -a USERNAME POST https://api.github.com/repos/jakubroztocil/httpie/issues/83/comments body='HTTPie is awesome ! :heart:'

Uploader un fichier :

http example.org < file.json 

Télécharger un fichier et l’enregistrer :

http example.org/file > file 

Télécharger un fichier façon wget :

http --download example.org/file 

Et il est aussi possible de nommer des sessions pour conserver une certaine persistance entre vos différentes requêtes :

http --session=logged-in -a username:password httpbin.org/get API-Key:123
http --session=logged-in httpbin.org/headers

Sans oublier la possibilité de définir un entête personnalisé pour contourner les enregistrements DNS manquants :

http localhost:8000 Hôte:exemple.com

Un excellent outil qui vous servira dans tout un tas de situations 😉

Comment réparer une vidéo MP4 corrompue ?

Vous le savez, dès que j’ai 5 min, j’essaye de faire quelques petites vidéos sur Youtube. Ça prend quand même un peu de temps et malheureusement, parfois, j’ai le matériel qui foire.

Dernier exemple en date, je faisais un petit screencast (filmer son écran), quand soudain, j’ai un hub USB qui a laché et le disque branché dessus qui me sert à stocker mes vidéos aussi. Le logiciel OBS que j’utilise pour filmer a planté et l’enregistrement vidéo s’est interrompu.

Et c’est ainsi que je me suis retrouvé avec un MP4 corrompu. Impossible de le lire, même dans VLC. J’ai donc étudié le problème et j’ai vu qu’il existait des tonnes de jolis services payants ou de shareware pour réparer des vidéos corrompues. Mais aucun ne m’a convaincu et j’étais à ce moment là persuadé qu’il y avait mieux.

J’ai d’abord tenté le coup avec ffmpeg en utilisant la commande suivante pour réaliser une copie (non corrompue) de ma vidéo corrompue.

ffmpeg -i VideoCorrupted.mp4 -c copy Video.mp4

Mais tout ce que j’ai obtenu c’est l’erreur suivante :

moov atom not found
VideoCorrupted.mp4: Invalid data found when processing input

Je ne connaissais pas ce truc, alors j’ai cherché une définition.

Moov Atom contient toutes les informations sur le fichier vidéo lues par les lecteurs vidéo. Les encodeurs vidéo déplacent souvent automatiquement les métadonnées au début des fichiers vidéo pour les rendre accessibles sur le web.

https://www.ezs3.com/public/Checking_Metadata_or_Moov_Atom_Location.cfm

Ce sont donc bien les métadonnées qui ne sont pas présentes mais la vidéo en elle même est bien là. Surtout que mon fichier corrompu pèse plusieurs giga, donc c’était sûr, il y a bien quelque chose dans ce MP4. Il ne restait plus qu’à trouver comment y accéder.

Et j’ai trouvé !!! Il s’agit d’un logiciel qui s’appelle Untrunc qui permet de réparer des MP4, M4V, MOV et 3GP corrompus. Je vais donc vous expliquer comment faire pour réparer un fichier vidéo corrompu.

Alors avant tout faut savoir que untrunc est un logiciel pour Linux. Mais qu’il est possible de le faire tourner dans un Docker, et c’est ce que je vais vous expliquer aujourd’hui comme ça vous aurez une solution universelle qui fonctionnera sur tous les OS capables de faire tourner du Docker.

Et le tout en 3 petites étapes ! Magie magie !

Etape 1 – Télécharger et installer Docker

Rendez-vous ici et téléchargez Docker pour votre système d’exploitation. Ensuite, installez le et lancez le.

Si vous êtes sous Ubuntu, voici la procédure :

sudo apt-get install curl apt-transport-https ca-certificates software-properties-common

curl -fsSL https://download.docker.com/linux/ubuntu/gpg | sudo apt-key add - 

sudo add-apt-repository "deb [arch=amd64] https://download.docker.com/linux/ubuntu $(lsb_release -cs) stable" 

sudo apt update 

sudo apt install docker-ce 

Et pour vérifier qu'il tourne :
 
sudo systemctl status docker 

Etape 2 – Télécharger et installer l’image

Il y a plusieurs images untrunc sur le dépot Docker et j’ai choisi celle de synctree car c’est la plus téléchargée.

Donc pour la récupérer, dans un terminal ou une invite de commande, faites :

docker pull synctree/untrunc

Etape 3 – Lancez la réparation

Il faut savoir que pour réparer le fichier, untrunc a besoin de 2 vidéos. Votre vidéo corrompue bien sûr mais également une vidéo de référence parfaitement lisible, réalisée avec le même outil, dans les mêmes conditions, afin de pouvoir recomposer les méta données corrompues.

Donc toujours dans le terminal, entrez la commande suivante :

docker run -v /repertoire/des/vidéos:/files -it synctree/untrunc /files/VideoOK.mp4 /files/VideoCorrupted.mp4

Pensez à remplacer « /repertoire/des/vidéos » par le chemin d’accès à vos vidéos. « /files » est un genre d’alias qui pointera alors vers « /repertoire/des/vidéos ». C’est pourquoi vous pourrez indiquer le chemin de vos vidéos en utilisant l’alias comme ceci « /files/VideoOK.mp4 ». J’espère être le plus clair possible.

Validez et laissez tourner ! Vous devriez voir pleins de choses comme ceci qui défilent :

Ça peut durer plus ou moins longtemps mais au final, vous aurez un fichier du type VideoCorrupted.mp4_fixed.mp4 qui sera créé et votre vidéo sera lisible !

Il est possible que le son soit décalé, c’est quelque chose qui arrive assez souvent. Dans ce cas, pensez bien à le recaler avec votre logiciel d’édition vidéo préféré.

Et pour ceux qui veulent, j’ai même fait un petit tuto vidéo ici.

https://www.youtube.com/watch?v=L4lCfBH8ACI