Archives par mot-clé : Korben

Comment recruter un bon développeur ?

Que ce soit une startup ou un grand groupe, en ce moment c’est une vraie galère pour recruter des développeurs. Peu sont disponibles et malheureusement, tous ne sont pas forcément à la hauteur. D’après ce sondage réalisé auprès de 90 000 développeurs, il n’y aurait dans le monde que 6,4 % de développeurs à la recherche d’un job. C’est encore plus rare que d’apercevoir une licorne dites donc. Et les besoins en développeurs des entreprises augmentent chaque année.

C’est la pénurie, que voulez-vous, mais la bonne nouvelle c’est que la plupart des développeurs restent à l’écoute du marché (73% d’après cette étude) et sont près à changer de boite si une opportunité intéressante s’offre à eux. Et par opportunité, je veux dire d’abord la possibilité d’un meilleur accomplissement professionnel, un meilleur salaire et des projets plus passionnants.

Toutefois, un mauvais casting lors d’un recrutement peut ralentir votre projet, voire planter votre startup dans les cas les plus dramatiques. Heureusement, il existe des leviers que vous pouvez activer en tant que recruteur pour mettre toutes les chances de votre côté et recruter le bon profil de développeur.

Par quel biais recruter ?

Pour recruter, vous n’avez pas 50 options. Vous pouvez tout d’abord chercher dans votre cercle premier, en mettant une annonce sur votre site, en la diffusant via les réseaux sociaux et en en parlant autour de vous, notamment auprès de vos meilleurs développeurs en poste pour savoir s’ils n’ont pas un ami aussi compétent qu’eux. C’est ce qu’on appelle le recrutement passif… vous lancez une ligne et vous attendez que ça morde.

Vous pouvez également faire du recrutement actif. C’est-à-dire poster votre annonce sur des sites de recrutement. Préférez les sites spécialisés et évitez les sites trop généralistes.

J’ai déjà recruté sur des sites généralistes et il y a beaucoup de gens qui se perdent et qui postulent à des offres qui ne leur sont pas du tout destinées. Si vous cherchez un développeur, c’est mieux d’opter pour un site qui propose uniquement des métiers du numérique comme sur mon espace emploi.

Linkedin est également une bonne source de candidats potentiels. Cherchez les gens par spécialité, en regardant ce qu’ils partagent, en vous baladant dans les hashtags ou en zonant sur les pages entreprises pour ceux qui veulent débaucher.

Vous pouvez aussi faire appel à un chasseur de têtes si vous en connaissez un bon.

Le suivi du recrutement

Le recrutement ça demande du temps, vous allez échanger avec beaucoup de candidats et vous risquez de vous mélanger les pinceaux donc prenez le temps de réaliser un petit tableau Excel, ou un petit CRM pour suivre chaque candidature comme il se doit et éviter les boulettes de recrutement.

Que mettre dans votre annonce ?

Travaillez votre marque employeur en amont

Avant de rédiger une annonce, veillez à travailler en premier lieu votre marque employeur. En anglais, on dit aussi « Employer Branding ». Il s’agit de donner envie aux potentiels candidats en montant à quel point c’est super de bosser pour vous. Oubliez le billard et le café gratuit, et mettez plutôt en avant les valeurs et la culture de votre entreprise. Évidemment, comme la plupart des développeurs déjà en postent bougent aussi pour la qualité des projets qu’on leur attribue, n’hésitez pas à mettre ceux-ci en avant.

Un autre truc qui peut apporter de la valeur à votre marque employeur, c’est d’embrasser l’open source et de mettre du code à disposition de tous. Tous les grands développeurs de ce monde adooooore contribuer à des projets open source et si vous les laisser faire dans le cadre de leur travail, ils seront les plus heureux. Un autre levier pour donner envie à un développeur de vous rejoindre, c’est la technologie. Donnez-lui accès à des technos nouvelles et innovantes, soit dans le cadre de son travail quotidien, soit dans un cadre de recherches et développement.

Évidemment, construire cette marque employeur ne sera pas suffisant et il faudra communiquer dessus et la faire connaître. Donc impliquez votre service communication et marketing pour répandre la bonne nouvelle au plus grand nombre des développeurs, histoire de les exciter un peu.

Soyez précis dans votre annonce

Donnez les langages utilisez dans votre entreprise, certains frameworks, les logiciels majeurs, certains protocoles innovants…etc. N’en dites pas trop non plus si ça devient sensible pour conserver une certaine sécurité et éviter d’en dire trop à un quelqu’un de mal intentionné. Mais essayez quand même de trouver le bon équilibre pour donner envie aux gens.

Mais au-delà des aspects techniques, expliquez clairement ce que vous attendez de votre recrue. Aura-t-elle des responsabilités, une équipe à gérer, sera-t-elle responsable des mises en prod, de l’architecture, de la conception d’une application ? Bref, tout ce qui a attrait à une charge de responsabilité et pas forcement aux petites tâches qui font partie de la vie des développeurs (comme le suivi des bugs, la doc ou les pull requests…etc.)

Dites aussi clairement si vous recrutez pour un nouveau projet où il y a tout à faire ou si vous cherchez à compléter une équipe déjà constituée autour d’un projet existant. Et si le projet a déjà un peu d’ancienneté, donnez un peu de détail dessus.

Tout cela vous permettra de filtrer les candidatures et vous fera ainsi gagner du temps.

Après pour la rédaction de l’annonce en elle-même, évitez les conneries comme la rock star, le ninja, le geek, le guru, le joueur en équipe…etc. Si vous voulez quelqu’un qui sache s’intégrer et participer au sein d’une équipe, dites plutôt que vous recherchez quelqu’un capable de prendre les développeurs moins expérimentés sous son aile, ou quelqu’un capable d’apprendre de ses pairs pour faire évoluer le projet.

Bref, soyez plus clair et plus précis plutôt que d’utiliser des termes marketing que tout le monde utilise dans ses offres de poste et qui ont perdu leur sens.

Faites gaffe aussi à ne pas demander 10 ans d’expérience sur une technologie qui n’existe que depuis 3 ans. On voit ça trop souvent et ça montre tout simplement que l’offre est rédigée par-dessus la jambe.

Globalement, quand un développeur va lire votre annonce,

  • 1/ Est-ce que cette société et l’équipe que je vais rejoindre auront de la reconnaissance et du respect pour moi et mon travail.
  • 2/ Est-ce que je vais apprendre de nouvelles choses et utiliser de nouvelles technologies ?
  • 3/ Est-ce que mon avis sera pris en compte et est-ce que mes collègues seront sympas et dans le même esprit que le mien ?

Donc tout simplement, est-ce que le cadre de travail sera sympa, est-ce que l’humain est pris en considération et est-ce qu’on pourra s’amuser avec les technologies ?

Le salaire viendra juste après tout cela.

Comment établir une première prise de contact

Donc là, ça y est, quelqu’un a postulé. Vous n’allez pas immédiatement le recevoir dans votre bureau, mais vous allez plutôt engager une première discussion, soit par mail, soit au téléphone. Cela va vous permettre dans un premier temps d’évaluer ses capacités en communication, de lui poser des questions plus précises sur son parcours, de clarifier éventuellement certains points de son CV ou de sa candidature, et bien sûr de lui demander ses prétentions salariales.

Vous pouvez également lui poser des questions comme :

  • « Donne-moi un exemple où tu as fait face à une situation stressante et où tes compétences ont été mises à rude épreuve ? »
  • « Donne-moi un exemple où tu t’es fixé un but nouveau et où tu as réussi à l’atteindre ? »
  • « Donner moi exemple où tu as su initier une émulation de groupe ou stimuler un collègue pour qu’il aille jusqu’au bout de son idée ? »

Demandez lui aussi quels sites web il consulte à titre pro et comment il s’y prend pour résoudre un nouveau problème.

Profitez-en aussi pour évaluer son niveau d’anglais. J’ai déjà vu des développeurs ne pas connaître l’anglais et donc être limités dans leurs recherches sur Internet.

Mettre en place une évaluation technique

Une option qui se fait beaucoup aujourd’hui, c’est l’évaluation technique des candidats. Il existe de nombreux services en lignes et outils qui proposent ce genre de choses : QCM pour les développeurs, logiciel d’évaluation algorithmique, production d’un bout de code…etc.

Cela peut avoir des avantages, mais également des inconvénients. Souvent les candidats n’aiment pas trop ça, et comme ça les gonfle, ils ne s’y mettent pas vraiment ou zappent votre offre d’emploi.

Si vous optez vraiment pour une évaluation technique, faites en sorte qu’elle soit courte.

Certaines boites proposent des évaluations trop longues, au-delà de 10h de test. Imaginez le délire ! Offrez plutôt au candidat de vous montrer ses réalisations passées, que ce soit du code personnel, des choses mises en production ou des contributions à l’open source.

Et peu importe ce que vous choisissez, faites toujours un retour au candidat, même vous ne retenez pas sa candidature, c’est la moindre des choses et cela lui permettra de s’améliorer.

Passer à l’entretien

Si tout colle, vous pouvez alors passer à l’entretien physique et faire plus ample connaissance… Faire parler le candidat de son parcours, de ce qu’il a aimé et moins aimé dans ses précédents jobs, des projets sur lesquels il a bossé, de ce qu’il aime le plus…etc.

L’idée de l’entretien, c’est vraiment d’approfondir ce que vous avez déjà vu ensemble pour éviter tout malentendu. Vous pouvez aussi à ce stade discuter plus en détail du salaire (négociation), mais également de ses demandes en matière d’environnement de travail (co-working, bureau réservé, fréquence de télétravail, horaires, aménagement spécifiques…etc.)

Et surtout ne vous arrêtez pas à l’absence de costume cravate. La plupart des développeurs ne savent même pas que cette tenue existe :-)))

Et voilà ! Enfin, pour conclure, si le candidat ne fait pas l’affaire, une fois encore prenez 5 minutes pour lui expliquer pourquoi vous n’irez pas plus loin avec lui. Ne le traumatisez pas non plus, mais soyez sincère, ça lui servira pour la suite.


PROMO Western Digital Disque dur externe 2 TB USB 3.0

-17 % de réduction

Compatibilité USB 3.0 et USB 2.0. Température de fonctionnement: 41 ° F à 95 ° F
Taux de transfert rapides
Améliorez la performance de votre PC en libérant de l’espace sur votre ordinateur
Capacité massive dans un boîtier compact
La qualité WD dedans et dehors
Formaté pour Windows. Reformatage possible pour les systèmes d’exploitation Mac ou autres

Voir la promo


La liberté d’expression (encore) Dans la Sauce

Liberté d'expression - Dans la Sauce

Comme si l’actu en elle-même n’était déjà pas assez glauque, voilà que certain(e)s politicien(ne)s veulent en profiter pour nous retirer quelques libertés de plus.

Si vous êtes membre de ma merveilleuse communauté depuis longtemps vous savez combien la liberté d’expression est importante pour moi, je me devais donc de réagir à cette loi AVIA nouvelle mouture qui nous pend peut-être au nez.

Oui parce que même si elle a été invalidée l’an dernier pour le Conseil constitutionnel … et bien notre cher gouvernement ne semble pas prêt à l’oublier.

Imaginez. Nous sommes en 2022 et le moindre contenu publié sur notre site ou sur un réseau social, dépend du bon vouloir du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel). L’angoisse est totals.

Dans cette vidéo je vous donne aussi mon point de vue sur le timing assez dégueulasse pour remettre cette loi sur le tapis, pourquoi elle sera liberticide pour tous les internautes, quelles sont les solutions possibles et surtout pourquoi elle sera assez inutile. Surtout qu’elle risque d’interférer avec des plateformes qui existent déjà et font la même chose. Mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire sauter l’anonymat en ligne, les anonymes c’est que des vilains piiiiirates de toute façon.

Pour ne rien rater des prochains « Dans la sauce », c’est sur YouTube que ça se passe. Ou sur Twitch pour les enregistrements en direct. Ou en podcast si vous préférez vous endormir avec ma douce voix dans les oreilles.


A la recherche d’un job dans le numérique et envie de changer de région et de vie ?

Est-ce que je fais vraiment le boulot que j’aime ? Ma qualité de vie dans cette grosse ville bruyante, polluée, chère … est-elle vraiment la meilleure ? Est-ce que ce village de campagne est le lieu le plus propice pour préparer mes enfants au futur ? Nous sommes nombreux à nous être posé ce genre de questions à un moment ou un autre, moi le premier.

Et bien si vous êtes dans cette situation, que vous avez envie de changer d’air sans pour autant changer de travail, Laou vous accompagne dans toutes les étapes de ce nouveau voyage, pour que vous ayez l’esprit serein jusqu’au moment d’envoyer votre premier mail pro 😉

Découvrir leur service et lancez-vous


Formation – Comment configurer efficacement un serveur web ?

La semaine dernière, je vous annonçais, non sans émotion la sortie de ma formation sur le veille informatique à destination des passionnés, blogueurs, journalistes, ou personnes en entreprise qui ont besoin de faire une veille conséquente pour rester dans la course professionnellement.

Et comme je m’embêtais un peu le week-end dernier, j’en ai profité également pour mettre en ligne une autre formation dans laquelle je vous décortique et vous explique comment faire pour initialiser, paramétrer et configurer votre propre serveur dédié (ou VPS) afin d’y mettre votre site et ainsi être totalement indépendant sur la toile, quelque soit votre projet web.

Cette formation s’adresse aux débutants. J’y explique comment initialiser Linux sur la machine, associer le nom de domaine avec celle-ci pour que tout pointe bien, puis comment vous y connecter que vous soyez sous macOS, Linux ou Windows. Ensuite, j’enchaîne sur un peu de sécurisation, de mise à jour, puis l’installation d’un serveur web (Nginx – j’y explique ce choix face à Apache), la mise en place de la base de données MariaDB (j’explique également ce choix face à MySQL), de PHP bien sûr et de la configuration de tout ce petit monde pour finir par la mise en place d’un certificat SSL pour avoir du HTTPS sur votre site et l’installation d’un WordPress. Des modules optionnels vous aideront également à vous familiariser avec tout ce qui est monitoring (surveillance du serveur), et paramétrages plus fins de PHP ou de Nginx.

J’espère que ça vous plaira, car j’y ai mis tout mon cœur ! Le tout est réparti dans 15 modules, soit plus de 2h30 de formation en vidéo.

Cette formation est la suite naturelle de ma toute première formation sortie il y a quelque mois sur le comment choisir un hébergeur et un nom de domaine. Elles sont donc complémentaires, mais vous pouvez les suivre de manière indépendante si vous n’en voulez qu’une.

Bonne formation à tous !


A la recherche d’un job dans le numérique et envie de changer de région et de vie ?

Est-ce que je fais vraiment le boulot que j’aime ? Ma qualité de vie dans cette grosse ville bruyante, polluée, chère … est-elle vraiment la meilleure ? Est-ce que ce village de campagne est le lieu le plus propice pour préparer mes enfants au futur ? Nous sommes nombreux à nous être posé ce genre de questions à un moment ou un autre, moi le premier.

Et bien si vous êtes dans cette situation, que vous avez envie de changer d’air sans pour autant changer de travail, Laou vous accompagne dans toutes les étapes de ce nouveau voyage, pour que vous ayez l’esprit serein jusqu’au moment d’envoyer votre premier mail pro 😉

Découvrir leur service et lancez-vous


Les enfants Dans la Sauce – Un espion aux poignets de nos têtes blondes

Les enfants dans la sauce

Déjà mon 6e épisode « Dans la Sauce » et cette fois il concerne nos enfants, ces petits êtres fragiles qu’il nous faut protéger et notamment dans leur rapport à la technologie. Surtout si cette dernière est pourrie et les espionnent à leur/notre insu.

Dernièrement c’est la montre connectée X4 (du fabricant norvégien Xplora en partenariat avec les Chinois de Qihoo 360) qui a été épinglée pour ses pratiques plutôt douteuses. Elle permettait tout simplement d’espionner les enfants sous différentes formes : traçage GPS, écoutes téléphoniques, prises d’images via la webcam … rien que ça.

J’ai creusé le sujet et vous explique tout ça dans la vidéo. Quelles sont les fonctionnalités de la montre ? Qui a découvert le pot aux roses ? Comment est-il possible que cela arrive ? Est-ce qu’il faut mettre des barrières ?

Bref je trouvais le sujet assez intéressant à aborder, histoire que chacun d’entre nous puisse se poser la question de savoir si nous sommes toujours bien responsable lorsque nous laissons nos enfants jouer avec la technologie. À chacun de peser le pour et le contre. Encore une fois vive le hacking et la rétro-ingénierie !

Les prochains épisodes « Dans la sauce » seront publiés sur ma chaine YouTube et filmés/conçus en direct sur Twitch. Depuis peu chaque épisode est également disponible au format podcast via Ausha et cela sur de multiples plateformes (Apple Podcast, Spotify, Deezer, Google Podcasts, Podcast Addict …) ! À très bientôt !


A la recherche d’un job dans le numérique et envie de changer de région et de vie ?

Est-ce que je fais vraiment le boulot que j’aime ? Ma qualité de vie dans cette grosse ville bruyante, polluée, chère … est-elle vraiment la meilleure ? Est-ce que ce village de campagne est le lieu le plus propice pour préparer mes enfants au futur ? Nous sommes nombreux à nous être posé ce genre de questions à un moment ou un autre, moi le premier.

Et bien si vous êtes dans cette situation, que vous avez envie de changer d’air sans pour autant changer de travail, Laou vous accompagne dans toutes les étapes de ce nouveau voyage, pour que vous ayez l’esprit serein jusqu’au moment d’envoyer votre premier mail pro 😉

Découvrir leur service et lancez-vous


eBay Dans la Sauce – Comment une équipe de managers d’eBay a harcelé des blogueurs

eBay dans la sauce cyberharcélement

Dans ce nouvel épisode de ma série « Dans la sauce« , je reviens sur cette histoire assez folle et crade qui concerne d’anciens employés d’un géant du net : eBay. Alors, vous vous dites peut-être que ce genre de grosse boite doit faire super attention à ses collaborateurs, histoire d’éviter un bad buzz … sans doute, mais parfois ça dérape quand même.

Pour vous résumer rapidement la situation, Ina et David Steiner sont un couple de blogueurs qui traite d’e-commerce en général et donc notamment d’eBay, Amazon & co (leur site : ecommercebytes.com). Jusque là rien de bien spécial. Sauf que suite à un simple article anodin ils ont commencé à être systématiquement cyberharcelés par un groupe de personnes travaillant chez eBay. Et que, le temps passant, tout est parti en cacahuètes dans des proportions assez flippantes.

Bref ce qui n’aurait du être qu’une tempête dans un verre d’eau est vite devenue un règlement de compte à sans unique dans lequel tous les coups étaient permis du côté des managers d’eBay.

Au point de faire des réunions de groupe en interne histoire de compiler une longue liste d’actions à entreprendre afin de détruire le pauvre couple. Ces idées ont été très loin : des SMS menaçants, aux envois de cafards et d’araignées vivantes par courrier, au dénigrement auprès du voisinage et jusqu’à venir stalker les gens devant chez eux afin de poser un traqueur GPS sur leur voiture.

Évidemment (et heureusement), tout s’est mal terminé pour les harceleurs de chez eBay (tous devenus des ex-employés du coup) et l’enquête est en cours. Les sanctions devraient tomber sous peu.

Pas simple la vie de blogueur, je me tue à vous le répéter depuis toujours.

Les prochains épisodes « Dans la sauce » seront publiés sur ma chaine YouTube et filmés/conçus en direct sur ma chaine Twitch. J’espère vous y voir bientôt 😉

Source image : RTL