Archives par mot-clé : linuxiens

Youpi, Microsoft Edge est enfin dispo sous Linux

Les linuxiens et plus particulièrement les libristes l’attendaient avec impatience et excitation, un peu comme des enfants attendant Noël.

Et ça y est, leur rêve le plus fou est enfin exaucé : Microsoft vient de sortir la première version de son navigateur Edge pour Linux !

Woohoo !

Il s’agit d’un preview qui est donc disponible sous la forme de paquets pour Ubuntu, Debian, Fedora et openSUSE que vous pouvez télécharger ici.

Vous pouvez aussi l’installer sous Debian / Ubuntu en ligne de commande comme ceci :

## Setup
curl https://packages.microsoft.com/keys/microsoft.asc | gpg --dearmor > microsoft.gpg
sudo install -o root -g root -m 644 microsoft.gpg /etc/apt/trusted.gpg.d/
sudo sh -c 'echo "deb [arch=amd64] https://packages.microsoft.com/repos/edge stable main" > /etc/apt/sources.list.d/microsoft-edge-dev.list'
sudo rm microsoft.gpg
## Install
sudo apt update
sudo apt install microsoft-edge-dev

Et voilà !!! Un beau navigateur n-ième clone de Chromium.

Bref, n’oubliez pas de soutenir Firefox, qui est le dernier choix que nous avons face à Chrome / Chromium et tous les navigateurs utilisant ce moteur.


A la recherche d’un job dans le numérique et envie de changer de région et de vie ?

Est-ce que je fais vraiment le boulot que j’aime ? Ma qualité de vie dans cette grosse ville bruyante, polluée, chère … est-elle vraiment la meilleure ? Est-ce que ce village de campagne est le lieu le plus propice pour préparer mes enfants au futur ? Nous sommes nombreux à nous être posé ce genre de questions à un moment ou un autre, moi le premier.

Et bien si vous êtes dans cette situation, que vous avez envie de changer d’air sans pour autant changer de travail, Laou vous accompagne dans toutes les étapes de ce nouveau voyage, pour que vous ayez l’esprit serein jusqu’au moment d’envoyer votre premier mail pro 😉

Découvrir leur service et lancez-vous


Un sous-système Linux pour MS-DOS

Bon, vous connaissez tous WSL (Windows Subsystem for Linux) qui permet de profiter d’un Linux et de tous ses avantages sous Windows. Mais connaissez-vous DSL pour DOS Subsystem for Linux ?

DSL est un projet sous licence libre qui intègre un véritable environnement Linux dans un système MS-DOS. Hé oui, en 2020, l’intérêt est limité, mais puisque ça existe, autant en parler. Cela permet donc d’utiliser directement depuis une ligne de commande DOS, des applications DOS et Linux.

Pour tester cela, vous aurez besoin de Linux musl et du code de DosLinux pour compiler le machin et obtenir à la fin une image disque que vous pourrez ensuite déployer et utiliser.

C’est inutile donc totalement indispensable 🙂

À découvrir ici.


MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +


Comment créer un dépôt miroir Debian ?

Bon, les dépôts sous Debian, vous connaissez. Vous faites un update, ça les synchronise, puis après vous installez vos logiciels ou vous faites un upgrade pour les mettre à jour.

Mais maintenant, imaginons que vous ayez plus de 2000 machines sous Linux à mettre à jour en même temps. Difficile de saturer la connexion réseau pour aller taper sur les serveurs de dépôts officiels. Et un peu con aussi de récupérer 2000 fois la même donnée.

Et je ne vous parle pas des machines en réseau local uniquement qui n’ont pas accès à Internet. Donc pas de possibilité d’être mise à jour aussi simplement.

Heureusement, il est possible de créer ce qui s’appelle un dépôt miroir, c’est-à-dire un clone des dépôts dont vous avez besoin pour vous en servir en local et ainsi éviter de pourrir votre bande passante.

Pour info, le miroir complet pour Debian représente environ 1,3 To et pour Debian Security, 137 Go.

On va commencer par installer Apache2 ou nginx comme ceci via un terminal :

apt install apache2 (ou nginx)

On installe aussi Git et rsync

apt install git rsync

Puis créez un dossier miroir dans le répertoire /var/www/

sudo mkdir /var/www/miroir

Puis créez un utilisateur nommé « miroir » qui sera utilisé uniquement pour faire tourner le script du dépôt :

adduser --disabled-password miroir

Donnez les droits d’appartenance à l’utilisateur miroir sur le dossier /var/www/miroir :

sudo chown -R miroir /var/www/miroir/

Ensuite, connectez-vous en tant que cet utilisateur miroir avec la commande

sudo su miroir

Ensuite le but de la manoeuvre consiste à cloner le repo de Debian.

Rendez-vous dans le home de votre user miroir :

cd /home/miroir

Clonez le git des sources de l’outil archvsync de Debian

git clone https://salsa.debian.org/mirror-team/archvsync.git

Placez vous ensuite dans le répertoire d’archvsync :

cd /home/miroir/archvsync/

Puis copiez le fichier de config du miroir proposé par défaut en lui donnant un nouveau nom comme ftpsync-debian-main.conf et/ou ftpsync-debian-security.conf si vous voulez cloner les 2 repos de Debian, à savoir le principal et le security. Pour ma part, dans ce tuto, mes captures écrans et mes lignes de commande ne seront que pour debian-security, mais vous avez compris le concept.

cp etc/ftpsync.conf.sample etc/ftpsync-debian-security.conf

Editez ensuite le fichier :

nano etc/ftpsync-debian-security.conf

Dans ce fichier, donnez un nom d’hôte dans le paramètre MIRRORNAME. Dans le paramètre TO, mettez le chemin vers votre www/miroir utilisé par votre serveur Apache2 ou Nginx.

Dans RSYNC_HOST, mettez l’URL du dépôt officiel de Debian que vous souhaitez cloner. Moi, j’ai mis celui pour la France : http://ftp.fr.debian.org/

Dans RSYNC_PATCH mettez le chemin vers le dépôt qui vous intéresse… donc au choix debian, ou debian-security. Si vous voulez faire les 2, il faudra créer 2 fichiers de config séparés.

Le reste, on s’en cogne sauf pour ARCH_INCLUDE dans lequel vous pouvez indiquer les architectures qui vous intéressent, donc dans mon cas, uniquement amd64. Mais vous pouvez aussi rajouter i386 si vous avez des machines plus anciennes.

Une fois que c’est fait, on va cloner le dépôt pour avoir notre miroir en local avec la commande suivante (avec debian-main ou debian-security selon ce dont vous avez besoin) :

bin/ftpsync sync:archive:debian-security

La synchro en locale sera plus ou moins en fonction de votre connexion réseau, mais sachez-le, c’est long quand même.

Ensuite, on va configurer un vhost pour Apache. Ceux qui ont nginx, normalement, vous savez faire. Mettez vous en root pour faire ça.

cp /etc/apache2/sites-available/000-default.conf /etc/apache2/sites-available/repo.gouw.fr.conf

Puis éditez votre fichier de conf :

nano /etc/apache2/sites-available/repo.gouw.fr.conf

Et ajoutez-y le ServerName qui va bien. Vous pouvez reprendre la conf ci-dessous :

<VirtualHost *:80>
ServerName repo.gouw.fr
ServerAlias repo 
ServerAdmin admin@gouw.fr 

DocumentRoot /var/www/miroir 
<Directory /> 
      Options FollowSymLinks 
      AllowOverride none 
      Order allow,deny 
      Allow from all
</Directory>
</VirtualHost>

Puis activez ce vhost avec la commande :

a2ensite repo.gouw.fr.conf

Et rechargez Apache :

systemctl reload apache2

Bon, vopilà, vous avez un repo qui est synchronisé, mais chez Debian, ça va vite alors si vous voulez un dépôt constamment synchronisé, il faudra créer une petite règle dans la crontab de votre serveur pour le mettre à jour régulièrement, disons pourquoi pas chaque jour à 4h, 10h, 16 et 22h. 4 fois, car les dépôts Debian officiels sont mis à jour 4 fois par jour.

En tant qu’utilisateur miroir, lancez la commande :

crontab -e

Puis dedans, on met ceci :

0 4,10,16,22 * * * /home/miroir/bin/ftpsync sync:archive:debian-security 2>&1

Si vous synchronisez également le debian-main, mettez aussi ceci :

0 5,11,17,23 * * * /home/miroir/bin/ftpsync sync:archive:debian-main 2>&1

Ensuite, pour vos machines clients, il suffira d’aller dans le répertoire sources.list et de remplacer le dépôt officiel par le vôtre :

nano /etc/apt/sources.list

Comme c’est fait sur cette capture écran.

Et voilà c’est terminé ! Et si l’envie vous prend de dépasser le stade miroir local et de proposer un miroir à la communauté, vous pouvez le faire référencer officiellement ici.

Merci à Johnny pour les explications et à la communauté Twitch pour l’accompagnement psychologique lors de cette opération.

Sweep – Pour faire le ménage dans vos projets de dev

Si vous êtes développeur et que vous travaillez sur des projets en Node JS, en Rust ou en Java, il se peut que ces derniers commencent à occuper pas mal de place sur votre disque dur. Entre le cache, les dépendances, les build…etc., ça commence à faire.

Heureusement, il existe Sweep anciennement nommé Project-Cleanup qui permet de faire le ménage dans vos projets.

Sweep analysera les fichiers et les répertoires suivants :

  • Node.js et supprimera node_modules et .cache
  • Rust et supprimera le répertoire target
  • Java et supprimera les répertoires .gradle et build

Et vous fera le ménage dans les projets qui n’ont pas changé depuis plus d’un mois. Comme cela, vous ne serez pas embêté sur vos projets du quotidien et vous gagnerez un peu d’espace disque.

Pour install Sweep avec npm, entre la ligne de commande suivante :

npm install --global swp

Si vous utilisez Rust, faites :

cargo install swp

Ensuite pour lancer le nettoyage faites simplement un

swp

Et pour cibler un répertoire précis, sans lancer un scan complet, il suffit de spécifier le répertoire comme ceci :

swp ./monprojet

Si vous voulez plus d’infos, c’est par ici.


Promotions VPN

Bénéficiez de 12 mois + 3 mois gratuits avec cette offre spéciale

ExpressVPN est le premier fournisseur VPN du monde, avec des serveurs rapides et ultra-sécurisés dans plus de 160 localisations dans 94 pays. Chaque abonnement VPN s’accompagne d’une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours sans condition. Si vous avez besoin d’un service VPN de qualité, mais que vous souhaitez faire des économies, vous êtes au bon endroit.

Découvrez ici l’abonnement exclusif 15 mois d’ExpressVPN. Avec cette offre, vous avez un accès illimité aux serveurs VPN haut débit et ultra-sécurisés et à 3 mois supplémentaires totalement gratuits. C’est une réduction de 49 % par rapport au prix mensuel habituel. Vous ne trouverez nulle part ailleurs de tarifs plus bas que celui-ci pour ExpressVPN.

Profitez de 12 mois + 3 gratuits


FFmpegfs – Un système de fichiers qui convertit vos vidéos automatiquement

Si comme moi, vous manipulez de la vidéo, et que vous avez des besoins de conversion dans d’autres formats, vous connaissez sans doute FFmpeg qui permet de faire tout ça en ligne de commande très efficacement.

Mais connaissez-vous FFmpegfs ?

Il s’agit d’un système de fichier basé sur FUSE qui transcode vos vidéos automatiquement dès que vous les mettez dessus. C’est super pratique !

Par exemple, si vous avez votre disque dur / media center avec un hardware qui supporte uniquement la lecture de MP4, vous pourrez grâce à ffmpegfs automatiser le processus de conversion. Il suffira alors simplement de copier votre vidéo non-MP4 sur le système de fichier utilisé par votre media center pour que celui-ci soit converti en MP4 et donc lisible dans les minutes qui suivent.

Les formats de sortie supportés sont les suivants :

  • MP4 (MPEG-4)
  • WebM
  • OGG
  • MOV
  • Prores
  • Opus (audio uniquement)
  • MP3
  • WAV
  • AIFF
  • ALAC

FFmpegfs a été testé sur Debian, Ubuntu, Redhat ou encore Suse et pour l’installer, il suffit de faire (sous Ubuntu / Debian) :

apt-get install gcc g++ make pkg-config asciidoc-base w3m
apt-get install fuse libfuse-dev libsqlite3-dev libavcodec-dev libavformat-dev libswresample-dev libavutil-dev libswscale-dev libavfilter-dev

Ensuite pour monter le système de fichier ffmpegfs :

ffmpegfs [--audiobitrate bitrate] [--videobitrate bitrate] musicdir mountpoint [-o fuse_options]

Ce qui donnerait par exemple :

ffmpegfs --audiobitrate=256K --videobitrate=1.5M /mnt/music /mnt/ffmpegfs -o allow_other,ro

Si vous voulez en savoir plus et télécharger FFmpegfs, je vous renvoie vers la documentation officielle.

Amusez-vous bien !